Le charme douloureux des ébauches

Trop peu présente sur la toile, trop peu rencontrée par hasard dans les bibliothèques publiques, trop peu citée dans les amphithéâtres, Renée Vivien a été annulée du répertoire poétique ou presque. Pour rééquilibrer la balance des voix, ce spectacle s’attache à déterrer l’œuvre de cette femme artiste, qui, comme tant d’autres, s’est vue marginalisée, amoindrie, ou tue. Car Renée Vivien était dotée d’un talent et une singularité indéniable et a produit une œuvre magnifique. Nombre de ses contemporains s’accordaient à dire que ses vers étaient « parfaits ». Son œuvre est en grande partie d’inspiration autobiographique, ouvertement féministe, parlant de son homosexualité, traitant de sujets actuels de manière avant-gardiste et remettant en cause les codes de la société dans laquelle elle évolue.

Partons à la découverte de segments de l’œuvre poétique de Renée Vivien, en faisant l’exercice d’un changement total de décor : la transition du boudoir de Paris 1900 au chantier de Bruxelles 2020.

Comment reçoit-on la poésie grandiose de cette féministe avant-gardiste Belle Époque dans le voyage sonore que nous offre Bruxelles en Bruit ? Comment les mots de Renée Vivien vont-ils résonner hors des plafonds bourgeois parisiens, loin des chandelles, et des odes aux violettes des champs ?

Le Charme douloureux des ébauches

Représentations à venir

Représentations passées

samedi 28 novembre 2020
Centre Culturel Bruegel
Bruxelles
vendredi 27 novembre 2020
Centre Culturel Bruegel
Bruxelles

Distribution

Mise en scène

Eve Louisa Oppo

Jeu

Elsa Rollat
Eve Louisa Oppo
Julie Verleye
Rosalie Vandepoortaele

Création sonore

Estelle Labes

Documents